Vernissage de l'expo de Moha  

http://www.zaouitsidiahmed.com/article-4886295.html

Je vous demande un moment de recueillement. Éteindre les lumières qui vous entourent. Diminuer l’intensité lumineuse de votre écran d’ordinateur. Fermer les yeux et méditer un seul instant, sans musique ni pollutions inutiles. Maintenant, imaginez la liberté et faites-là danser ! Pas une petite danse anodine, non, allez-y imaginez-là sur un rythme qui vous ferait sourire ou même rire. Vous pouvez imaginer que cette liberté qui danse prenne l’image de fantômes, des djinns comme on dit au Maroc.

Je vous demande un moment de recueillement. Éteindre les lumières qui vous entourent. Diminuer l’intensité lumineuse de votre écran d’ordinateur. Fermer les yeux et méditer un seul instant, sans musique ni pollutions inutiles. Maintenant, imaginez la liberté et faites-là danser ! Pas une petite danse anodine, non, allez-y imaginez-là sur un rythme qui vous ferait sourire ou même rire. Vous pouvez imaginer que cette liberté qui danse prenne l’image de fantômes, des djinns comme on dit au Maroc. Ce serait audacieux, mais pourquoi pas. Gardez bien les yeux fermés et rendez tout encore plus sombre dans vos esprits et votre cœur. N’ayez pas peur de cette obscurité, c’est la vôtre ! Simultanément, laissez apparaître tout doucement vos fantômes et faites-les danser encore plus vite et plus fort. Donnez-leur des couleurs, de la vie.

 

http://tv.rueleon.net/tv.rueleon.php?Id=303   A VOIR ABSOLUMENT

L'exposition de Mohamed Aït El Haj est présentée par le Lavoir Moderne Parisien, la compagnie Graines de Soleil, en parrallèle du festival des arts de rue "Awaln'art".

 

Ouvrez les yeux et regardez les tableaux du peintre marocain Mohammed Ait Lahaj. Vous serez stupéfaits. Car, par un tour de passe-passe, il aura peint ce que vous venez de voir, les yeux fermés. Oui, c’est de la magie…. Un peu de magie de Salvador de Bahia où il a vécut deux ans et chargé aussi de magie des douars et de son douar. Ait Lahaj est un initié à l’art, au geste, au mot, aux couleurs, à la vie.

Ses toiles sont sans équivoque et chargés d’une densité folle et hardie. Un moment vibrant et manifestement moins anodin qu’on ne le pense.