Une ferme a spiruline   DSL pour les bugs sur la page! mystère    

http://www.atlaspiruline.com

1  Qu'est ce que la spiruline 

Je ne vais pas  mettre de longues explications sur notre site . Vous trouverez tout sur le net .  Des vidéos et une documentation  très complète.

 C’est dans les années 50 que cette algue  a été redécouverte. Elle existait depuis des milliers d’années mais ses vertus avaient été oubliées et son utilisation était quasi nulle. La mission scientifique européenne  a décidé de l’exploiter à des fins humanitaires.

A l’heure actuelle, plusieurs associations humanitaires ont développé des installations de part le monde pour la culture de la spiruline en vue de la lutte contre la malnutrition dans les pays pauvres (pour exemple: TChad, Niger, Madagascar). Mais celles-ci restent modestes et restreintes. Le programme spiruline s’étend à une dizaine de pays sur une trentaine de sites.

Propriétés de la spiruline :

Les spirulines, cyanobactéries consommées depuis des siècles par certaines populations, sont l'objet d'une redécouverte depuis quelques années. Autrefois classées parmi les "algues bleues-vertes", elle ne sont pas à proprement parler des algues, même si par commodité on continue à les désigner comme telles.       Elles croissent naturellement dans les eaux alcalines de certains lacs, en zones chaudes.  D'une taille de l'ordre de 0.1 mm, elles se présentent généralement comme de minuscules filaments verts enroulés en spires plus ou moins serrées et nombreuses, suivant les souches.    C'est d'abord leur impressionnante teneur en protéines, ainsi que leur vitesse de croissance, dans des milieux totalement minéraux, qui ont attiré l'attention des chercheurs, comme des  industriels.  

                                        

                                    La ferme a spiruline enquête du docteur VIDALO

     Au cours d'analyses plus approfondies, nombre de points particulièrement intéressants sur le plan nutritionnel sont apparus: composition protéique équilibrée, présence de lipides essentiels rares, de nombreux minéraux ou encore de vitamine B12.      

 Dépourvue de paroi cellulosique, la spiruline est parfaitement digeste crue ou simplement séchée.                                 

                         Sa valeur nutritionnelle va bien au delà de sa teneur en protéines : elle est une des plus riche source connue en provitamine A et en fer assimilable, tout en contenant de hauts niveaux de la rare vitamine B12, ainsi que d'acide gamma-linolénique (GLA) et d'autres acides gras essentiels. De plus, le calcium, le phosphore et le magnésium sont présents en quantités comparables à celles mesurées dans du lait de vache frais.                                   Elle peut se consommer fraîche comme séchée. Mais la consommation directe de la pâte de spiruline retirée du bassin est hautement souhaitable : en plus des aspects de simplicité et d’économie, l’acceptabilité du produit est également augmentée (ni goût, ni odeur) par rapport au produit séché.

L’étape de séchage, indispensable si la production doit être transportée au loin ou conservée plus de quelques heures, est la seule phase délicate en terme de qualité du produit final.    

  

               Arte spiruline

 

 

http://www.atlaspiruline.com

 

 

 

 

 

 Une ferme  type                          voir aussi : link

On appelle Ferme a spiruline  un ensemble de bassin dans lequel ont ensemence la spiruline

· Voir vidéo de Cédric Coquet    

 

 

 

 

 

 

    

Matériel nécessaire :

        Un flacon de spiruline vivante.

·         Un bassin couvert d’une surface totale de 4 m2 comprenant: 2 feuilles de polyéthylène 0.2 mm, 4 armatures en demi-cercle, trois barreaux de 4 m, des planches ou des briques pour la construction des murets.

·         Une mini pompe électrique, type aquarium, 220V, 5-7 W (agitation et récolte)

·         1’000 litres de milieu de culture (eau, engrais et sels minéraux )

·         Quelques instruments de mesure simples: du papier-pH, un thermomètre

·         Un équipement de récolte

·         Un extrudeur et un séchoir à plateaux amovibles

·         Un petit compresseur d’air, type aquarium

 Montage d’un bassin couvert :

On choisira un espace plat d’au moins 2m x 8m, en situation bien dégagée (ou légèrement ombrée en climat très chaud). Le bassin sera construit en employant des briques, des parpaings, des planches ou simplement des remblais de terre compactée pour en confectionner les murets. En présence de termites, on déposera une couche d’au moins 1 cm de cendres sous la bâche de fond; en présence de rongeurs, on posera un grillage métallique (type poulailler) sous la bâche de fond. Il est prudent (mais pas indispensable) de doubler la bâche de fond, spécialement si l’on ne dispose que de feuille plastique de moins de 0.2 mm d’épaisseur.  Dans tous les cas, le fond du bassin sera soigneusement lissé avant d’y déposer la bâche.

Les armatures soutenant la couverture transparente du bassin peuvent être réalisées en fer à béton de 6-8 mm ou en bambou. On peut aussi adopter une forme triangulaire (en " A ") plutôt qu’en demi-cercle. La couverture transparente (polyéthylène agricole, anti-UV si possible) sera fixée sur trois côté par remblayage de terre ou de pierres. Un côté long sera laissé sans fixation pour permettre l’accès à la culture (en soulevant le plastique).

 TOUS LES JOURS

·         Résumé des opérations d’une journée de récolte : 

bulletMesure de la concentration du bassin, de son pH et de sa profondeur
bulletFiltration d’environ 200 - 300 litres
bulletElimination d’une partie du liquide filtré (= purge, si pH > 10.5)
bulletPressage de la spiruline, pesée puis extrusion de la pâte sur les plateaux du séchoir, début du séchage
bulletPréparation et addition du milieu neuf (quantité équivalente à la purge)
bulletPesée (proportionnelle à la récolte) et addition des sels compensatoires et de l’eau nécessaire au maintien du niveau.
bulletNettoyage du matériel
bulletContrôle de la température en début d’après-midi (aération ou ombrage si besoin)
bulletFin du séchage: récupération et broyage grossier des " spaghettis ", pesée et conditionnement 

 Contraintes pour réussir la culture de spiruline :

·        le milieu de culture :

Le milieu de culture est une solution de sels minéraux dans de l’eau. Il doit apporter à la spiruline tous les éléments chimiques qui lui sont nécessaires. Le pH du milieu de culture (c’est-à-dire son degré d’alcalinité) doit être compris entre 8.0 et 11. L’eau utilisée doit être potable, si possible peu calcaire (moins de 100 mg de calcium par litre). Une eau légèrement salée est utilisable.

 ·        La température :

La température du liquide de culture influence directement la vitesse de croissance de la spiruline: bien qu’assez résistante au froid (jusqu’à 3-5°C au dessus de zéro), la spiruline ne commence à croître d’une manière appréciable qu’au dessus de 20°C. La vitesse de croissance est maximale vers 35-37°C. Au delà de cette température, on risque rapidement une destruction de la culture (qui survient à coup sûr après quelques heures au delà de 43-44°C). Des brusques variations de température sont aussi néfastes.

 ·        La lumière :

Une très forte lumière (plein soleil) peut être dangereuse dans les cas suivants:

bulletsur une culture froide (moins de 14-15°C), surtout si brusque illumination
bulletsur une culture très chaude, car échauffement supplémentaire
bulletsur une culture très diluée
bulletsur une culture en difficulté (suite à un accident)

Par contre, une culture en bonnes conditions de concentration et de température pourra être exposée avec profit à un maximum de lumière naturelle. On réduit volontairement la luminosité par ombrage si l’on désire freiner la croissance de la spiruline ou si l’on se trouve dans l’un des quatre cas précédents.

 ·        L’agitation :

Il est impératif d’agiter, au moins occasionnellement (2-4 fois par jour), une culture de spiruline. On favorise ainsi une dispersion homogène de la spiruline dans son milieu de culture, et son exposition à la lumière. Une agitation trop violente endommage la spiruline (fragments visibles au microscope) et provoque l’apparition de mousse. Certaines pompes centrifuges, ainsi que les chutes d’eau avec éclaboussures, sont spécialement néfastes. On peut assurer l’agitation continue de la culture par une petite pompe électrique. Pour de petits volumes de culture (moins de 100 litres), une agitation continue par injection d’air peut être réalisée au moyen d’un petit compresseur pour aquarium.

http://www.atlaspiruline.com