peinture de la fromagerie   

il en aura fallu du tems pour se décider, que peindre, quoi peindre, quelles couleurs utiliser..après une longue concertation pacifique..

 

des essais pas milliers peinture SAP Bollene ... :)

perplexité

Tout avait très bien commencé sous le soleil accablant de Zaouit : il y avait un mur, même deux ; des pinceaux (dont le format laisse rêveur), de la peinture blanche et de mystérieux colorants venus du village voisin, on ne sait comment. Mystérieux car des colorants qui ne colorent pas L . Il y avait aussi quelques élèves aux talents et à l’imagination artistique sans précédent.

L’impératif était presque catégorique (non, aucun rapport avec Kant) : rendre l’extérieur de la fromagerie beau ou tout du moins propre puisque l’inauguration de celle-ci était prévu dans deux jours. Les idées ont alors fusé. Tour à tour et en vrac : peindre tout en blanc, lancer de la peinture dessus, se badigeonner de peinture et s’écraser contre le mur. Au milieu de toutes ces idées qui en rendait plus d’uns dubitatifs, surgie celle de peindre des collines avec des vaches.

On avait le support, l’idée ; la réalisation pouvait alors avoir lieu. Dans un premier temps, la colline n’était pas une colline : de grands esprits voyant des choses là où elles ne sont pas se sont alors exprimés ! Finalement, un arrondi et deux : « plus rond, pas à côté, descends, mais non regarde on dirait que la colline tombe » plus tard, nous avions des collines vertes et un ciel bleu : un paysage idéal pour y planter nos amies les vaches.

Nous occulterons ici pour vous préserver de l’état des lieux du bien-être des élèves les pleurs, cris, coups de gueules et autres injures qui fusèrent alors. Se vérifiaient ainsi les vertus de l’art-thérapie, ou comment frôler avec les limites de chacun.

Nous disions donc : ciel bleu et colline. Grâce à un échafaudage aux normes (trop aux normes d’ailleurs) les nuages ont été peints.  Notre aimable commandant a profité de l’occasion pour étaler ses connaissances en matière de nuage : à croire qu’elle y est souvent !  Au  final, ce beau ciel nuageux nous a conduit à lever la tête pour voir qu’il n’y avait pas de nuages « ah mais si regarde,      là-bas » « Oui, ce sont des straticulo vocifertao nimbuso ». ..

Vint le tour des vaches. De belles vaches noires qui sourient ! Sur le haut de leur colline elle broute tranquillement tandis que soudain l’on entend murmurer derrière soi « Pourquoi la vache elle n’a que deux pattes, tu crois qu’elle va pouvoir tenir debout comme ça….. »

Bref, des vaches magnifiques : certaines déjà maman et d’autres étrangement colorés : une allusion à une marque de chocolat ?   

Au milieu de nos chères vaches  il fallait des fleurs. Comme personne parmi nous ne savait dessiner les fleurs, on a … comment dire…. Utilisé nos doigts comme pétale. Le bilan est positif : nous avons un aperçu de ce que peuvent voir les fourmis ! A propos de fourmis, devant la demande présente de certains, une colonie d’un milliard de ces bestioles est venue couvrir la fresque, à défaut de brachiosaures ………..

Notre fresque terminée, les premières critiques arrivèrent. La pire étant sans doute le silence, il y en eu tellement devant ce chef-d’œuvre de l’art néo-nawak que nous préférons l’occulter. Néanmoins, notre travail a été mis en relation avec l’art naïf ou brute : autrement dit l’art des gens qui n’y connaissent rien dans l’art. Le compliment était là, nous aussi. A l’unanimité fut décidé que la fresque serait anonyme…

                                                               …à l’instar de l’auteur de ce témoignage, artiste maudit rescapé.

 

 

des papotages pacifiques.. des tentatives ...

on se lance dans.. du nawak..

des manipulations hasardeuses  parfois ...

on installe les échafaudages pour cacher la misère suite à des essais ratés en juin ..

et on ....peint

on s'éclate quoi .. après une semaine de gros travaux sur la toiture

c bô, c bleu, c vert.. c ce que nous avons sous la main

les murs étaient tout sales..

bientôt ils seront vachement beaux (les murs)

les collines apparaissent

les nuages arrivent doucement

petites fleurs,fourmis,vaches,milka

encore des fleurs....

des fourmis.. des vaches :)

des élèves pacifiques

une vache, des oiseaux