Une fromagerie à Zaouit Sidi Ahmed

 

Rien ici pour l'instant d'autre que nous travaillons sur les matériaux ......Nous sommes en train de réunir à la fois les informations nécessaires pour élaborer les plans ,les professionnels qui nous aiderons et les financements...
Le matériel est en partie arrivé, déballé tout beau ; il attends SA fromagerie....elle est dans nos cartons: un petit aperçu grâce aux esquisses réalisées par le groupe de l'an dernier et par mon papa....
premier fromage ..... esquisse fromagerie zaouit
La construction respectera les traditions locales pour des raisons à la fois écologiques et pratiques : nous bâtirons la fromagerie en pisé .Le moualim (maître maçon) dirige le chantier  ! Les techniques de construction peuvent varier, comme l’assemblage de petites briques crues de pisé ou la superposition de gros blocs de glaise ou encore le remplissage d’un coffrage (comme pour le béton). Dans ce dernier cas, le maalem dirige une équipe de quelques ouvriers qui tirent la terre du lieu même de la construction, la mettent en paniers, la hisse sur des échelles et la jette dans les coffrages. Le pisé est tassé avec un pilon en bois par le maalem qui pousse un cri à chaque coup. Le toit terrasse bénéficie de soins particuliers. Reposant sur des poutres de palmier, le plancher du dernier étage est couvert de branchages, puis de terre, damée en pente légère pour l’écoulement des eaux de pluie vers une gargouille. Les parties supérieures peuvent être  décorées de motifs géométriques d’inspiration berbère .Ces bâtisses sont fragiles et nécessite un entretien, face à la pluie elle peuvent être détruite ,aujourd'hui dans un souci de restauration : elles visent à être parfaitement entretenu : elles font partie du patrimoine berbère du  sud du Maroc.

En avant première copyright mon papa : la fromagerie  dans le pôle élevage in Zaouit Sidi Ahmed !
Il est apparu plus judicieux économiquement de réunir en un même lieux les deux projets  en cours .Ouassel, Omar et Hassan seront éleveurs et s'occuperont à la fois des taureaux (race Tidili pour la viande,)et des chèvres laitières de Naima. Les deux éleveurs venu sur place  ont pu par leur expérience  concevoir les lieux.  
Après avoir étudier le terrain Jean Pierre Passeport  à résolu le délicat problème - crucial en fait (j'entend Didier  dans mon dos )
de faire du froid sous des cieux peu propice .La solution était donc au fond des puits ! 
La fromagerie sera couplé à un puits qui devra être foré dans cette nouvelle zone ( sortie nord est du village).On va créer un "puits canadien" (cf.plan lus bas...) Ce puits servira l'ensemble ( abreuver les bêtes nécessite beaucoup d'eau, la fromagerie également)
un des puits principaux

la solution est au fonds  du trou

les moins courageux  ..ou les moins fous en  haut

Sur place fin mars O5 nous devrions en monter les murs , mais chut attendez encore un peu.......séjour 2005

.séjour 2005

tml>