Compte rendu de la mission d'évaluation

 Dispensaire Timdline
  
Il a été très difficile de rencontrer le médecin car la loi  marocaine impose  de déposer une demande écrite accompagner d'un lourd dossier. Après avoir rencontré son supérieur hiérarchique nous avons obtenu un accord de principe. Avec le groupe nous avons finalement pu rencontrer et visiter les lieux.
Aucune photo n'a été autorisée. Il a répondu à l'ensemble des questions.
 
Les lieux
 
Environ 15 000 personnes dépendent de ce dispensaire ou seul un médecin médecin, deux infirmiers et une sage-femme travaillent avec des horaires très limités de huit heures  trente à dix sept heures trente.
et il n'y a ni garde de nuit n’y ouverture le week-end, ni les jours de fête.
Environ 600 consultations par mois, consultations gratuites.
 
Formation du personnel
 
Le personnel à une formation très limitée et notamment aucune formation dans le domaine de l'urgence.
 

Visite au dispensaire en arrière plan

Réseau médical
 
L’hôpital le plus proche se situe 20 km Ouarzazate  soit facilement 1h 30 de route dans le cas probable où les gens doivent soit prendre un bus ou un taxi.
Ce dispensaire est donc indispensable cette population.
Il existe cependant un "micro dispensaire"  sans médecin dans le village de Tikirt et celui d’Aït Benadou.
 
Il faut ajouter à ce dispositif une médecine mobile l’infirmier du dispensaire se rend régulièrement dans les villages pour des campagnes de prévention ou de soins.
 
Le médecin ne se déplace pratiquement jamais sauf en cas de campagne de vaccination.

 

 
  
Capacité de soins
 
Le dispensaire ne peut effectuer que des soins de base.
Il n'y a pas de matériel spécifique, pas de possibilité de radios, d'examens approfondie.
Le médecin n'a aucune spécialité particulière.
 
Pathologies les plus courantes
 
Maladies pulmonaires, maux de gorge, otites, trachome, colopathie, diarrhées, déshydratation
Diabète.
Il n'y a de possibilité d'hospitalisation sur place.
  
Il est à noter que les patients lorsqu'ils le peuvent se rendre ville à l'hôpital central notamment si leur maladie leur semble grave.
Nous avons cependant pu constater que beaucoup de personnes attendent simplement une amélioration de leur domicile car ils savent qu'ils ne pourront obtenir gratuitement  ni les soins, ni  les examens, ni les médicaments.
Lorsqu’on se rend à l'hôpital les patients doivent avant toute consultation payer les examens a faire et aller  acheter les médicaments même administré de l'hôpital comme une perfusion.
 
Vecteur transport
 
Il n’y pas d'ambulances au dispensaire, il faut en l'appeler une de la ville voisine.
Les ambulances d 'Etat sont non médicalisées, le personnel à bord n'est  même pas formé à la médecine d'urgence, ils  sont de simples secouristes. ils n'ont pas de matériel.
Les ambulances privées sont disponibles mais coûteuses et refusent d'emprunter des pistes.
 
Les critères d'évacuation sont très simple ne prenant pas les urgences, il préfère également basculer les
 accouchements en ville.
 
Médicaments
 
Le dispensaire  est doté mensuellement d’un lot de médicaments de base, le médecin les distribue aux malades.
Lorsqu’il n’en possède plus les patients doivent les acheter seul.
Tous les médicaments spécifiques doivent être acheté par les patients à la pharmacie du village.
Les médicaments sont dans une simple pièce. Il n'y a pas de réfrigérateurs.
 
 
Matériel  présent
 
Nous avons noté la présence de nombreuses salles qu'ils soient somme toute sous utilisée.
En dehors d'une salle d'examens basique, il existe néanmoins une salle accouchements qui pourrait être plus opérationnelle avec un apport de matériel.
Le dispensaire ne dispose pas de contrat oxygène.
Il n'a aucun matériel d'urgence.
Beaucoup de seringues.
Il nous semblé qu'il y avait un respirateur manuel.
 
Les besoins en médicaments
 
Le dispensaire manque :
 
*d'antibiotiques pour les enfants, pour la gorge et les oreilles.
 
*de médicaments pour les maladies pulmonaires fréquentes.
 
*de médicaments pour le trachome.
 
*de produits contre les morsures notamment de scorpions ou de serpent.
 
*d'antidiurétique. d'anti déshydratation enfant
 
*d'anti diabète.

réunion de travail  ST2S

 
  
Besoins en matériel
 
 
*d’attelles  de toute taille, de Minerves.
 
*d’intranules.
 
*de boîtes de curetage.
 
*de gant stérile.
 
*de matériel pour les accouchements.
 
*d'un échographe.
 
*sondes  d'obstétrique
 

Besoins en formation

 Nous avons proposé au médecin une  formations à la médecine d'urgence il a répondu favorablement car  il se finit par reconnaître que cela lui manquait considérablement ils voudraient cependant plus particulièrement de répondre aux urgence obstétrique.

Actuellement il ne peut soigner que des pathologies très courantes.

notre objectif trouver ce qu il manque !               notre objectif trouver ce qu il manque !